-



 
 



Daily Inspiration

We come to this planet to be all that we can be - not to limit others or be limited by others. Have the courage to leave those who desire to limit you. Seek to only be with others who fully support your freedom and what brings you joy. Seek to fully support the joy and freedom of others.

By Dr. Margaret Paul


Are You on Your Mobile Phone? Click here for 2800+ mobile optimized, self help and self growth articles.

Êtes vous inspirant ou déprimant?

By Par Margaret Paul, D. Ph.
June 05, 2012



Inspirez-vous les autres avec votre énergie bienveillante ou est-ce que vous les déprimez avec votre souffrance?



« La présence de personnes joyeuses vous régénère. Pourquoi ne pas faire un effort sincère pour offrir ce plaisir aux autres? La moitié de la bataille est gagnée si vous ne vous autorisez jamais à dire quoi que ce soit déprimant. » [Traduction] Julia Child, 1912‑2004, chef culinaire, auteure et personnalité de la télévision

Quelle est votre intention première avec les autres : partager une énergie bienveillante et inspirante ou attirer la compassion?

S'attirer la compassion

Lorsque vous vous plaignez, que vous vous lamentez et que vous êtes de manière générale d’humeur déprimante avec les autres, que cherchez‑vous? Essayez‑vous d'établir un lien avec les personnes qui vous entourent en suscitant leur compassion? Essayez‑vous de remplir un vide intérieur en leur demandant de s'apitoyer sur votre sort? Avez‑vous été programmé pour croire que la seule façon de se relier les uns aux autres est d’échanger nos souffrances et de nous plaindre? Rivalisez‑vous quant à celui qui aura les pires raisons de se plaindre, c’est‑à‑dire qui aura subi la pire maladie, les pires rejets, les pires injustices, la plus mauvaise journée? Est‑ce que cela vous arrive de penser, lorsque vous entendez quelqu'un d'autre se plaindre : « La belle affaire! Ça, ce n'est rien. Attends un peu que je te raconte ce que je vis. »

Je vous invite à faire une pause pour un instant et à regarder honnêtement à l'intérieur de vous‑même ce que vous attendez en étant déprimé plutôt que joyeux. Qu'est‑ce que vous ne vous donnez pas que vous attendez des autres? Ignorez‑vous vos propres émotions, pour ensuite espérer que quelqu'un d'autre vous accorde l'attention et la bienveillance que vous désirez? Évitez‑vous de prendre la responsabilité des choix que vous faites et qui vous amènent à vous sentir mal dans votre peau? Quel est votre investissement lorsque vous vous placez en position de victime? Est‑ce que vous croyez qu’obtenir momentanément la compassion d'une autre personne vous aidera à vous sentir mieux?

Être bienveillant et inspirant

Imaginez ce qui se passerait dans votre vie si vous ne vous autorisiez jamais à dire quoi que ce soit de déprimant, comme le préconise Julia Child.

À cette fin, vous devez vous accorder la bienveillance et la compassion que vous essayez d'obtenir chez les autres avec vos plaintes et votre attitude déprimante. Le simple fait d'agir de manière joyeuse, alors que vous vous sentez déprimé à l'intérieur de vous, n'améliorera pas votre état ni vos relations. La plupart des gens peuvent facilement sentir qu'un comportement est faux, de sorte qu'une attitude exagérément optimiste et superficielle ne sera pas bien reçue.

La réelle question en jeu ici est de savoir si vous avez un comportement aimant envers vous, ou si vous êtes en train de vous abandonner. Chaque fois que vous vous abandonnerez, que ce soit en vous jugeant, en ne portant pas attention à vos émotions, en vous adonnant à diverses dépendances pour éviter de ressentir vos émotions et en rendant les autres responsables de vos sentiments d’estime de soi et de confiance en soi, vous vous sentirez déprimés. Bien que l'on puisse facilement croire que notre souffrance est créée par des facteurs extérieurs – finances, relations, attentes non satisfaites – la plupart du temps, ces sentiments sont créés par notre abandon de nous‑mêmes. Si vous vous abandonnez et que vous agissez ensuite de manière joyeuse, il est probable que l'intention de cette gaieté soit la même que l'intention de vos plaintes : obtenir quelque chose de quelqu'un pour vous aider à vous sentir mieux dans votre peau.

Pour être réellement bienveillant et inspirant pour les autres, vous devez vous sentir réellement en paix à l'intérieur de vous, ce qui n'est possible que lorsque vous prenez soin de vous avec amour, c'est‑à‑dire que vous prenez soin de vos émotions, de votre bien‑être physique, de votre bien‑être spirituel, de votre bien‑être financier et que vous restez intègre envers vous‑même.

Pour ne jamais vous autoriser à dire quoi ce soit de déprimant à d'autres, vous devez d'abord arrêter de vous dire des choses déprimantes à vous‑même, ce qui signifie que vous devez être attentif aux diverses façons – explicites ou subtiles – dont vous vous faites peur et vous jugez en agissant depuis votre ego programmé, votre moi blessé. Tant que vous donnerez cours à vos jugements et à vos pensées effrayantes, vous créerez votre propre souffrance que vous déverserez ensuite sur les autres en vous plaignant et en vous lamentant.

Imaginez combien notre monde et nos relations seraient agréables si nous prenions tous la responsabilité de nos propres sentiments au lieu d’en rendre les autres responsables.



Attribution-NonCommercial-NoDerivs
CC BY-NC-ND


Send this article to a friend    Print this article    Bookmarked 0 time(s)
Bookmark and Share    Share with Del.icio.us    submit 'Êtes vous inspirant ou déprimant?' to digg Share with Digg    Share with StumbleUpon
There are no videos, Click to add one to the gallery!
There is no audio, Click to add audio to the gallery!
There are no pictures, Click to add one to the gallery!

Comments


More Help

Looking for help with Êtes vous inspirant ou déprimant??

Search for solutions on Êtes vous inspirant ou déprimant? within the InnerBonding.com website using Google's Site Search.