Are You on Your Mobile Phone? Click here for 2800+ mobile optimized, self help and self growth articles.

Êtes-Vous Aidant ou Êtes-Vous Aimable?

By Par le Dr. Margaret Paul, Traduction française: Michel Côté
June 20, 2008



Dans cet article, découvrez comment faire la différence entre le comportement de la personne qui prend soin d'une autre personne – l'aidant(e) – et le comportement de la personne qui aime.



« Comment puis-je savoir si je me comporte en personne aidante ou si je me comporte en personne aimable?»

On me pose très souvent cette question. La réponse se trouve dans la compréhension de votre intention.


Être aidant

Le comportement "aidant" vient de la partie blessée de vous-même et l'intention qui se cache derrière ce comportement "aidant" est de contrôler. Quand vous êtes dans ce comportement de la personne qui aide, vous vous dépensez pour faire ce que quelqu'un d'autre veut que vous fassiez dans l'espoir d'avoir le contrôle sur l'obtention d'une approbation, ou pour éviter la désapprobation ou encore la colère. Quand vous avez ce comportement "aidant", vous prenez sur vous la responsabilité d'endosser les senti-ments d'une autre personne tout en ignorant vos propres sentiments. Vous prenez soin de l'enfant inté-rieur de l'autre personne tout en enfermant votre propre enfant intérieur dans une armoire. Vous faites fréquemment pour d'autres ce qu'ils doivent faire pour eux-mêmes – ce qui signifie que vous leur donnez pouvoir sur vous.

Alors que prendre soin des autres peut sembler aimable, c'est tout sauf être aimable. Vous ne vous ai-mez pas lorsque vous vous abandonnez entre les mains des autres. Ce n'est pas aimable de donner pour obtenir – de donner dans le but d'obtenir l'approbation ou d'éviter la désapprobation. Ce n'est pas aima-ble d'aider les autres à ne pas prendre la responsabilité d'eux-mêmes.


Être aimable

Le comportement aimable envers d'autres adultes vient toujours de l'adulte aimant. Quand vous aimez d'autres personnes, c'est par pure joie de donner que vous leur rendez service. L'intention derrière le comportement aimable est de partager votre amour. Vous n'avez besoin de rien de la part de l'autre per-sonne parce que vous êtes déjà complètement rempli d'amour puisque vous prenez soin de vous-même.

Il n'y a aucune arrière pensée attachée au comportement aimable. Quelle que soit la réponse de l'autre personne vous êtes satisfait, parce que vous n'avez besoin de rien et vous n'attendez rien en retour. Vous donnez par pure joie et ce don de vous-mêmes vous comble par-dessus tout.




Prendre soin

Prendre soin est une forme particulière de comportement aimable. Vous prenez soin quand vous donnez à une autre personne ce dont cette personne a besoin alors qu'elle ne peut pas par elle-même sa-tisfaire ce besoin. Parfois, quand vous prenez soin, vous faites quelque chose que vous n'avez pas envie de faire. Vous le faites quand même parce que vous aimez l'autre personne ou vous vous inquiétez de son bien-être. Prendre soin des enfants en est un exemple. Même lorsque vous devez vous lever au mi-lieu de la nuit et que vous préféreriez ne pas le faire. Vous prenez soin quand vous vous occupez d'une personne âgée ou malade - faisant pour elle ce qu'elle ne peut pas faire pour elles-mêmes.

Parfois prendre soin vous procure de la joie, alors qu'en d'autres occasions c'est plus difficile. Mais vous ne le faites jamais avec une arrière pensée. Vous êtes gentil parce que votre gentillesse vous rend heureux – et non pas parce que vous essayez d'obtenir quelque chose en retour de l'autre personne.

Souvent les clients me disent, «  La nuance n'est-elle pas subtile entre prendre soin et le comportement aidant ? »

Non, ce n'est pas une subtilité du tout. Il n'y a pas de subtilité entre l'intention de contrôler et l'intention de vous aimer ou d'aimer les autres. La confusion vient du fait que l'action peut être exactement identi-que. Par exemple, vous pourriez préparer le dîner pour votre conjoint par pure joie de donner, ou vous pourriez le préparer pour obtenir l'approbation ou éviter la désapprobation. Tandis que l'action de pré-parer le dîner est identique, l'énergie qu'il y a derrière cette action est totalement différente parce que l'intention est complètement différente. La nourriture préparée avec amour aura un goût différent de la nourriture préparée avec crainte, culpabilité, ou par obligation.

Si c'est la partie blessée de vous-mêmes qui donne, avec l'intention de contrôler, vous finirez par éprouver un sentiment d'irritation et d'utilisation. Si c'est l'adulte aimant qui donne, avec l'intention de partager votre amour, vous vous sentirez comblé par ce don de vous-mêmes, indépendamment de la façon dont l'autre personne répondra.



Attribution-NonCommercial-NoDerivs
CC BY-NC-ND


Send this article to a friend    Print this article    Bookmarked 0 time(s)
Bookmark and Share    Share with Del.icio.us    submit 'Êtes-Vous Aidant ou Êtes-Vous Aimable?' to digg Share with Digg    Share with StumbleUpon
There are no videos, Click to add one to the gallery!
There is no audio, Click to add audio to the gallery!
There are no pictures, Click to add one to the gallery!

Comments


More Help

Looking for help with Êtes-Vous Aidant ou Êtes-Vous Aimable??

Search for solutions on Êtes-Vous Aidant ou Êtes-Vous Aimable? within the InnerBonding.com website using Google's Site Search.




 
 



Daily Inspiration

When you give from the heart for the joy of giving, you feel filled by the giving and do not feel that anyone owes you anything. When another gives to you from the heart for the joy of giving, you do not feel any sense of obligation or owing. Learning to discern this will enable you to know the difference between giving from the heart and giving to get.

By


Click to Share
Facebook Digg it MySpace Twitter Stumbleupon Windows Live Yahoo! My Web Linked in